logo-NEF

Convention MLCC-SOL-NEF

C’est maintenant officiel  : la société financière la NEF s’engage auprès des monnaies locales complémentaires.

Dans un communiqué du mois d’août 2018 elle précise les synergies, la proximité des valeurs portées par les projets de MLC et cette banque pas comme les autres. Une convention tripartite concrétise et généralise les bonnes pratiques observées jusqu’ici.

aperçu communiqué NEFLa convention vise entre autres à favoriser l’utilisation de livrets NEF pour les associations porteuses de projets de monnaies locales complémentaires qu’elle se réclament du mouvement SOL ou du réseau des MLCC (ou des deux). L’accès au livret NEF ne doit donc plus poser de problème, chaque association qui le souhaite pourra en ouvrir un (et y déposer son fonds de garantie entre autres).

La communication des uns et des autres sera harmonisée et les partenaires veilleront à relayer les initiatives en relation avec les MLC. Un espace ‘partenaires’ sera créé par la NEF sur son site et nous sommes invités à faire de même.

Le NEF s’engage à prêter au moins le double du fonds de garantie déposé par une association porteuse de projet de MLC aux entrepreneurs adhérents de cette association mais aussi à assurer la visibilité des prêts accordés dans ce contexte.

ZesteLa NEF est aussi à l’initiative de la plateforme de financement Zeste que nous vous recommandons.

 

 

 

Vous connaissez le réseau des monnaies locales complémentaires citoyennes (si non voir ce site 😉 voici les deux autres organisations :

Le Mloga SOLouvement SOL
Le mouvement Sol se définit comme un chemin et un laboratoire citoyen pour tendre vers le « buen vivir ». Le mouvement est composé de citoyen-ne-s créatifs qui proposent des réponses innovantes aux défis du XXIe Siècle afin de prendre leur bonheur en main, associés autour de la charte du Mouvement Sol et notamment de la notion de territoire des valeurs.
Le Mouvement Sol est à la fois un think-tank animant réflexions et débats pour porter un autre regard sur la richesse, la valeur et la monnaie; un laboratoire d’innovations monétaires, concevant et expérimentant différents modèles de systèmes d’échange coopératifs pour tendre vers ce qu’on appelle le « buen-vivir » et/ou la transition et un réseau national accompagnant et fédérant les porteurs de projets de Monnaies Locales Complémentaires et Citoyennes en France et en Europe.

logo-NEFLa société financière de la Nef
Unique en France, la Nef est une coopérative financière qui offre des solutions d’épargne, de crédit et de financement participatif orientées exclusivement vers des projets à utilité écologique, sociale et/ou culturelle. Les projets qu’elle soutient au quotidien sont ceux qui construisent la société de demain : agriculture biologique et paysanne, énergies renouvelables, entrepreneuriat social, filières bio, insertion, développement local, associations, pédagogies alternatives, logement social, commerce équitable, etc. Preuve de son engagement dans une démarche de transparence, la Nef est l’unique établissement bancaire français qui rend compte de l’ensemble des financements effectués chaque année grâce à l’argent confié par ses sociétaires et épargnants. Elle est également le seul établissement financier français agréé ESUS (Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale). La Nef est un établissement agréé par la Banque de France et contrôlé par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution, depuis 1988, date de sa création.

2 commentaires sur “Convention MLCC-SOL-NEF”

  1. Pourquoi financer les monnaies locales avec une monnaie nationale (l’euro), c’est ridicule puisque ce sont encore les très riches non imposés qui ont le contrôle du pouvoir. Un état devrait gérer sa propre monnaie nationale en plus de l’euro pour faire fonctionner un échange national. Echanger 1 Euro pour 1 Autrenom, je ne vois pas l’interêt, autant garder l’Euro. Pouvoir créer de l’argent sans forcement avoir à payer des interêts à des voleurs, là je comprendrais mieux. C’est à l’état de gérer sa propre monnaie nationale sinon on se retrouve avec un tas de monnaies ou participent 1 ou 2 commerçants. La vraie difficulté, c’est de faire en sorte que la monnaie reste sous contrôle afin que les tranches d’impositions soient respectées. Nous avons un peu tendance a oublier que l’argent n’est qu’un moyen de faciliter les échanges et pas un moyen de contrôler des pays.

    1. Vous vous trompez sur la nature même de la monnaie quand vous la réduisez à un « moyen de faciliter les échanges » : cette dernière définition que vous reprenez est la définition libérale (qui provient de ce qu’on appelle « la fable du troc »). Or cette erreur devient une contradiction quand vous prétendez que c’est à l’État de gérer sa propre monnaie nationale : parce que si l’argent était juste un facilitateur, elle devrait être « neutre » et dans ce cas on ne voit pas bien comment elle devrait être en même temps une « monnaie nationale ».
      Mais vous avez raison de rappeler qu’une MLC doit expliquer en quoi elle est différente de l’Euro : et plus une MLC ressemble à l’Euro, et moins elle n’a d’intérêt… citoyen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *