Paris-Normandie

Paris Normandie annonce les rencontres

Merci à Paris-Normandie pour son article de présentation des 14e rencontres reproduit ci-dessous :

voir l’article original de Paris-Normandie

À Gonfreville-l’Orcher, une réunion des monnaies locales de France

Depuis vendredi soir, au centre d’hébergement René-Cance de Gonfreville-l’Orcher, une soixantaine de personnes venues de toute la France sont rassemblées afin de réfléchir ensemble aux monnaies locales. Responsables d’anciens projets et passionnés par de nouveaux projets échangent jusqu’à demain dans le cadre de ces rencontres sur les modalités de mise en œuvre de monnaies locales, créées comme complément à l’euro pour dynamiser l’économie de proximité. Auxerre, Troyes, Toulouse. Les expériences sont nombreuses. Chacun partage son expérience afin de l’enrichir et de donner des pistes à ceux qui veulent se lancer. Coût moyen de lancement d’une monnaie locale, moyens de financements les plus utilisés, voilà les questions les plus posées lors de la table ronde, hier matin, qui a ouvert ces trois jours de rencontres normandes.

Au programme du week-end, trois ateliers participatifs sur les monnaies libres, sur le kopek, monnaie complémentaire nationale mise en place par le réseau Biocoop notamment et enfin sur les monnaies numériques. Dans la salle, toutes les générations sont représentées avec, pour tous, un point commun : l’envie de développer dans sa région une monnaie comme le Grain, monnaie locale de la Pointe de Caux, qui commence à faire son chemin.

Créée en septembre 2015, elle circule désormais dans un rayon d’une trentaine de kilomètres autour du Havre et a réussi à convaincre soixante-dix prestataires (commerçants, artisans, auto entrepreneurs et associations). Elle séduit 800 personnes, persuadées qu’elles peuvent maintenir l’emploi dans le territoire, réduire l’impact écologique et favoriser les échanges entre citoyens.

1 commentaire sur “Paris Normandie annonce les rencontres”

  1. Y a-t-il un projet de monnaie locale dans la région de Lisieux?

    Si oui, j’aimerais être informée de son évolution, pour pouvoir y adhérer le moment venu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *