Vers un manifeste de notre réseau de MLC

Synthèse des Echanges des 4° Rencontre MLC de Villeneuve/Lot (thème 5, octobre 2011) sur nos valeurs communes dans la perspective d’un Document de Référence propre au Réseau des MLC

A partir des fondements relevés pour chaque MLC déjà existante, les convergences suivantes ont été retenues comme valeurs susceptibles de relier les différents projets :

  1. « Réappropriation de l’usage de la monnaie par le citoyen, pas seulement comme outil mais aussi pour le sens de son usage et de sa nature » (retenue)
  2. « La monnaie comme symbole, porteuse de solidarité, d’entraide et de coopération » (retenue)
  3. « La monnaie porteuse de valeur éthique, écologique et sociale » (retenue)
  4. « La monnaie comme moyen d’échange permettant de créer des mécanismes de solidarité. » (retenue)


5° Rencontre MLC de Mûrs-Erigné (23-24 juin 2012)

Thème 5 : « Poursuivre la construction du réseau »

 

La poursuite de la réflexion sur la base du document précédent a permis de dégager plusieurs remarques et compléments restant à mettre en forme.

Eléments ressortant du débat :

Les propositions 2 & 4 contiennent des redites et peuvent être fondues en une seule.

Différencier le contenu de l’usage d’une MLC

Insérer le mot Vivant

Faire ressortir que :

  • la monnaie est un outil parmi d’autres
  • la nature pédagogique de l’usage de la MLC pour vivre ensemble différemment
  • l’importance du cheminement dans la perspective d’une construction évolutive
  • la valeur de mixité sociale de la MLC favorisant le lien social et la solidarité
  • ce à quoi nous attachons de l’importance ; c’est quoi la richesse ?
  • l’aspect « des besoins insatisfaits et des ressources inutilisées » (Bernard Lietaer)
  • la facilitation des échanges en perspective de valeurs humaines
  • le respect de la diversité en chaque projet, qu’il ne s’agit pas d’un modèle unique
  • le partenariat local
  • l’aspect citoyen ascendant à fonctionnement mutuel et transparent ; quel type de gouvernance souhaitons-nous ?

Oublier le mot Charte, enfermant et contraignant, mais retenir le mot Manifeste pour ce document reliant les valeurs communes aux MLC, tout en convenant de son caractère évolutif

Définir les critères propres au MLC comme références préalables : gagées sur l’euro, portées par des associations, fondantes…

Se situer au stade intermédiaire au sein de 3 niveaux différenciés :

  • Le niveau de réseau local présent pour chaque projet
  • Le niveau du réseau des MLC, représenté par notre site et nos rencontres depuis 2 ans
  • Le niveau d’un réseau des réseaux, tel qu’initié à Lyon en 2011.

 

Poursuite et nouvelles étapes :

Le résumé ci-dessus n’est pas exhaustif mais relate l’essentiel.

Il a été convenu :

  • Deux étapes :

1.    Processus de réflexion collective entre la 5° et 6° Rencontre, avec échéance à la prochaine rencontre de l’automne 2012 (à Paris ? à confirmer)

2.    Mise en forme et écriture entre l’automne 2012 et le printemps 2013, avec échéance pour validation lors des Assises Nationales des MLC, sur le WE de Pentecôte à Villeneuve sur Lot.

  • Pour la 1ère étape : envoyer ces éléments aux projets locaux dans le cadre et par l’intermédiaire du site, pour accord ou amendements sur les valeurs retenues ; avec remontée du Cahier des Charges de chacun pour préciser comment chaque projet est mis en œuvre en adéquation avec ce Manifeste.
  • Pour la 2° étape : proposition de Gilles de Saint-Nazaire d’utiliser un éditeur de textes collaboratif (http://framapad.org/), pour une écriture partagée, avant présentation.

30/06/2012,

Philippe Lenoble

Gilles (gdaney@free.fr) viens d’activer le compte framapad pour nous permettre de rédiger le manifeste .

https://manifestereseaumlc.framapad.org

Pour participer à la rédaction, un membre référent de chaque monnaie locale doit s’inscrire et fera remonter les contributions élaborées dans les groupes locaux, contributions qui doivent s’inscrire dans la continuité du travail déjà accompli (ou pas).

Pour être inscrit, vous devez m’envoyer votre adresse de courriel afin de créer un compte utilisateur pour chacun, la limite du service est de 16 utilisateurs maximum.

Vous recevrez un mot de passe en suivant.

Pour faciliter la prise en main de framapad, je propose d’accompagner tous ceux qui m’en feront la demande. Envoyer moi un numéro de téléphone fixe sur mon courriel perso que je puisse vous guider par téléphone.

7 commentaires sur “Vers un manifeste de notre réseau de MLC”

  1. Bonjour,

    Nous souhaiterons pouvoir accéder au Manifeste afin de continuer à co-construire et d’intégrer la participation des citoyens.

    Merci de votre collaboration,

    Andrea pour le Sol

  2. Bonsoir,

    Je voudrais pouvoir accéder au Manifeste, je n’arrive pas à le faire…
    Merci de m’aider, pour pouvoir continuer la réflexion suite aux rencontres de Montreuil et l’envoi du courriel de Célina Whitaker.
    Marie pour les lucioles
    mardi 4 décembre 2012

  3. Beaucoup de rhétorique, un peu de sémantique, un soupçon de nombrilisme (…) : c’est pas gagné la généralisation des Monnaies Complémentaires Locales… De grâce, depuis 5 ans que l’on expérimente à grands renforts de subsides publiques, il est temps de passer à l’action ! On a la -mauvaise- impression que certains « professionnels des MCL » préfèrent théoriser et faire durer, que passer à l’action. C’est quoi la VRAIE finalité pour eux ?

    1. @ RICE

      Vos commentaires se seront caractérisés par leur manque de bienveillance ; nous les passons quand même car ils nous fournissent une bonne occasion de remettre certaines choses en place.

      Vous demandez de l’action : commencez par vous-mêmes, ce qui vous évitera de croire que tous les projets de MLC n’existent qu’à grands renforts de subsides.

      Et puis, nous connaissons bien votre posture qui demande sans cesse « action, action » : non seulement, l’expérience montre qu’elle émane presque toujours de ceux qui ne font rien mais en plus elle repose sur une fausse opposition entre action et réflexion.
      Cette fausse opposition se retrouve, mais à l’envers, dans cette autre posture, celle de ceux qui savent tout avant d’avoir commencé à faire, à expérimenter.

      Je l’écris clairement : un projet de MLC doit refuser ces 2 (im-)postures et : agir en réfléchissant, réfléchir dans l’action.

      Les mails manquant trop régulièrement de bienveillance sont indésirables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

98 − 89 =