la graine

La Graine

D’autres monnaies en région Languedoc Roussillon ?

Projet de Montpellier et l’Hérault

  • Nom de la monnaie : La GRAINE, monnaie locale de Montpellier et de l’Hérault
  • Bassin de vie : Montpellier et l’Hérault
  • Département : 34
  • Mise en circulation : Circule depuis le 9 /09/2018
  • Moyen d’échange : Coupon papier
  • Convertibilité : Oui, pour les prestataires
  • Fonte: pas de fonte
  • Reconversion: 2%
  • Association porteuse : A.D.E.S.L Alternative pour un Développement Economique Solidaire et Local
  • But du projet : Redynamiser l’économie locale, développer la consommation éco-responsable, aide aux investissements productifs dans des projets eco-responsables.
  • Site : www.lagraine34.org
  • Contact : contact@lagraine34.org
  • Relais : Gérard Straumann
  • Mail du relais : contact@lagraine34.org

D’autres informations :
Étudie un passage au numérique, en relation avec plusieurs autres monnaies, avec l’impulsion de départ de la DOUME

 

9 commentaires sur “La Graine”

  1. Bonjour,

    Carrément d’accord pour convertir mes euros durement gagnés en Graines si je peux les dépenser auprès des commerçants de mon quartier ou des marchés de Montpellier. Nous pouvons aussi prendre du temps pour discuter avec nos commerçants et artisans préférés de l’opportunité d’accepter des paiements, même partiels, en Graines au titre d’un geste citoyen, responsable et altermondialiste.
    Vous nous tenez au courant?

    1. Bonjour,

      Pour entrer dans le réseau, venez chercher un dossier d’inscription, et posez toutes les questions, à notre permanence:
      La FAUBOURG, 15, rue du Faubourg de Nîmes, face à l’arrêt TRAM du Corum
      Tous les soirs de semaine , entre 17 H et 19 H.

  2. Nous avons ce mercredi 1er juin une réunion d’information sur la graine au bar du siècle à Ganges à 19h. Le concept de monnaie locale non capitalisable est intéressant mais il faudrait pour cela qu’elle se substitue à l’euro réellement, c’est à dire qu’elle « neutralise » son équivalence en euros : que deviennent les euros échangés contre des graines ? Comment bloquer leur capacité de nuisance spéculative : est-il possible des les piéger comme pour le carbone ? De les bloquer par exemple en parts sociales non spéculatives (pas de cours, pas de dividendes) pour l’acquisition de lieux gérés collectivement ? Sinon la monnaie locale ne sert qu’à visualiser la démarche volontaire des habitants à relocaliser leur activité.

    1. Cette réflexion est parfaitement judicieuse.
      Les euros échangés contre des Graines s(er)ont déposés à la Nef (https://www.lanef.com/) en échange de Graines. Pour rappel, cette coopérative financière offre (depuis 35 ans !) des solutions d’épargne et de crédit orientées vers des projets ayant une utilité sociale, écologique et/ou culturelle.

    2. Je me pose la même question.
      Si la réponse est que la fonte ne vaut peut être pas le coût, il y a au moins la charte des producteurs pour « produire et distribuer mieux ».

  3. Bonjour,

    Je suis sensible à cette évolution et suis interéssé par ce projet.

    D »autre part,nous sommes allés au diagonal voir « demain »

    Permaculture,solidarité,échange,circuits courts,horizontalité sont un avenir pour tous.

    Merci de me renvoyer des infos et une date de conférence sur la graine.

    Cordialement.

    Michel Dupuy

    végétal évènement (ASSAS 34820)

    vegetal.evenement@gmail.com

    06 14 76 18 86

Répondre à Gerard Straumann Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *